Bannière 3

ASSOMPTION de la VIERGE MARIE
 
Vendredi 15 AOÛT 2014
 
A la Grotte Notre-Dame de Lourdes à la CHAPELLE de BRAIN


 
2014_08_Assomption de Marie - 1

Cette année le 15 Aout s’est déroulé dans une ambiance particulière, en effet au-delà de notre fête traditionnelle dédiée à la Vierge, c’est avec une grande émotion que nous avons assisté à la dernière messe célébrée par le Père Yannick dans notre paroisse.
 
Il était entouré du Père Houis, du Père François et de notre diacre Pierre Le Gouvello. Environ 400 personnes ont assisté à cette belle cérémonie.
 
Nous avons eu la joie d’accueillir la petite Kylia qui est entrée dans la famille des chrétiens en recevant le baptême.
 
Dans son homélie le Père Yannick nous a rappelé qu’il fallait être accueillant, savoir écouter, et avoir confiance.
 
A la fin de la messe nous avons eu le privilège d’entendre 2 intervenants Mr de Barmon et Mr Dominique Julaud qui ont souligné quelques traits de caractère du Père Yannick de façon humoristique. 
 
Après cette belle célébration nous nous sommes réunis autour de lui pour un repas convivial ou chacun a pu lui souhaiter bon vent pour la Belgique ou il va suivre des études de théologie
 
Nous lui disons merci pour avoir été auprès de nous tous dans les bons et les mauvais moments durant 4 ans.
 
L’Association « Grotte et Calvaire », remercie tous les bénévoles qui ont participé d’une manière ou d’une autre, à la réussite de cette belle fête.
Nous vous disons à l’année prochaine.
 
Intervention de Monsieur Claude DE BARMON
 
Il y a 4 ans, nous arrivait notre nouveau curé, le Père Yannick Poligné. Grand, svelte, sportif, le cheveu court, le col romain.
Ce nouveau prêtre bien sympathique nous semblait quand même bien jeune pour assurer outre la  paroisse Saint Conwoïon, la charge de la paroisse Saint Melaine. Toutefois, il était envoyé en mission par Mgr d’Ornellas qui sans doute avait ses raisons de lui confier notre paroisse.
Quatre ans après, soyons modestes et en toute franchise, reconnaissons l’inanité de nos peurs.
Qui n’a pas été séduit par son sourire, son attention à l’autre, son écoute et sa grande bienveillance ?
Le père Yannick est avant tout un homme de foi, c’est un soldat de Dieu, il est convaincu, il veut convaincre.
Dans ses homélies, parfois, il n’hésite pas à demander à des parents de manifester leur amour pour leurs enfants et à leur promettre des engagements. Il n’hésite pas non plus à demander au moins de 45 ans d’être des missionnaires de la foi.
Son intérêt pour les jeunes est manifeste. Il organise pour eux et pour des moins jeunes aussi des voyages à Rome, en Israël et en Pologne. Ainsi il peut prêcher la bonne parole.
Les jeunes ne suffisent pas, il s’intéresse aussi aux seniors, aux malades à qui il rend visite si son emploi du temps le lui permet.
Qui plus est, c’est un bon vivant : il se tient bien à table, aime les réunions festives, regarde les matchs de la coupe du monde avec des amis, une bière à la main et se promet de se grimer le visage aux couleurs nationales si la victoire est là.
En plus, c’est un rapide, pas seulement à pied car il fait de la gymnastique, mais aussi en voiture. Sa voiture, il la bichonne et quand il est à son volant,  c’est un coureur qui se prépare aux 24h du Mans.
Voilà notre Père Yannick passé au scanner. Pasteur très attachant mais aussi très attaché à la paroisse St Melaine dans laquelle il trouve des familles enracinées dans leur terroir et au bon sens paysan.
Le scanner ne dit pas que le Père Yannick n’est pas un champion d’exactitude et que même une fois ne lui est-il pas arrivé de se croire  en avance pour un office, alors que s’étant trompé d’heure il était finalement en retard….
Je terminerai en disant que le Père Yannick nous a profondément attachés à sa personne, qu’il était vraiment le pasteur de tous les paroissiens à qui il a essayé de communiquer sa foi, sa joie de vivre, sa jeunesse, son optimisme.
Son départ nous attriste mais nous nous réjouissons pour lui de cette année de ressourcement à Bruxelles avec nos vœux de réussite.
Un jour peut-être, plus tard…mais pas trop tard, aurons-nous l’occasion de le rencontrer dans ses nouvelles fonctions et nous aurons alors l’honneur et la joie de le saluer en lui disant : bonjour Monseigneur !
Au revoir, Père Yannick !
 
Intervention de Monsieur Dominique JULAUD – Maire de La Chapelle de Brain
 
En début de cérémonie, Marie-Annick Thébaud et Jean-Pierre Flaux m’ont sollicité afin d’intervenir ici pour le départ du Père Yannick.
Je vais faire une intervention très personnelle.

J’ai trois images qui me reviennent à l’esprit.
 
Première image : il y a quelques années, nous  sommes sur le parvis de l’église de Bains sur Oust, les cloches ont fini de sonner et nous attendons pour assister aux obsèques de quelqu’un que j’appréciais qui s’était engagé dans une association humanitaire. Nous attendons, nous attendons, mais qu’attend-t-on ?
Le temps s’écoule et brusquement un véhicule de marque allemande vient fendre le silence à vive allure et se poster devant la sacristie. En descend le nouveau Curé.
Je me dis « voilà un personnage vivant ».
 
Deuxième image : à Maure de Bretagne, nous sommes nombreux, très nombreux, afin d’accompagner une famille particulièrement éprouvée. C’est un sale jour, comme parfois on en connait dans nos vies… Et j’entends la voix du prêtre, il dit des mots justes, des paroles douces, profondément réconfortantes.
Je me dis « voilà un personnage apaisant ».
 
Troisième image : le 6 juillet 2013, nous arrivons devant l’église de Brain, un soleil tant espéré nous inonde, c’est un des plus beaux jours de ma vie, nous sommes en retard, toi tu étais cette fois bien à l’heure et tu nous reçois, souriant, calme et serein pour cette union si bien accompagnée.
Je me dis « voilà un personnage accueillant ».
 
Le maire que je suis n’a pas rencontré un Don Camillo, mais un Pasteur engagé dans son ministère. Nous l’avons constaté avec les enfants, les familles, les responsables paroissiaux. Derrière un visage marqué en permanence par un sourire instinctif, nous avons découvert une personnalité déterminée, digne héritier de l’apôtre Pierre. Nous l’avons vu tenter la réforme et en voyant celle-ci difficile, vivre l’adaptation parce qu’elle est nécessaire.
C’est une tâche ardue : faire s’entendre tous ces clochers…
Et puis, il y a l’ami : quand on rencontre un tel personnage, on ne peut s’empêcher de tomber en amitié, l’amitié universelle, fraternelle…
 
Merci Yannick pour cette lumière partagée si forte, pour ce témoignage d’espérance.
 
Ici nous aimons les symboles, je sais que tu avais été très touché (je le sais parce que c’est Victor qui me l’a dit) lorsqu’on t’a remis les clés à ton arrivée de notre chère église de Saint Melaine (quand je dis chère, c’est de l’humour…). Donc, n’oublie pas de nous les rendre en partant, j’espère que ton successeur en aura besoin longtemps.
Je sais qu’ici à La Chapelle de Brain, le maire a l’habitude de porter le chapeau, je souhaite vivement (comme l’a fait remarquer notre ami de Barmon) que lorsque tu reviendras nous voir tu seras coiffé… d’une mitre.

Merci Père Yannick.

Bonne route.
Le 15 aout 2014 Assomption de Marie - 2
 
 



Créer un site
Créer un site